add share buttons

PAROLE DE CITOYEN :

Dans notre pays nous avons un système éducatif malade et qui doit être  revu dans ses profondeurs. Et pourtant c’est un secteur ou l’État a toujours investi le plus.  Malheureusement c’est un secteur ou il y a plus de tension.

Dans nos pays on aime énumérer les problèmes, mais très rarement on propose des solutions. Pour apporter un vrai début de solution et une mesure de taille à notre système éducatif. Il faut faire proposer un projet de loi qui fera empêcher tout individu ayant une coloration politique de ne pas diriger le syndicat d’enseignement, le syndicat dans le milieu des étudiants et par ailleurs aussi dans les syndicats de la santé. Et que cette règle aussi soit applicable au reste des membres de bureaux. Pour que de discutions vrais et objectives puissent démarrer apportant des solutions conformes et objectives aux problèmes de notre système éducatifs. Le secteur de l’éducation et le secteur le plus pollué à cause de cette influence politique politicienne. Et dans ces problèmes de notre système éducatif les responsabilités sont partagés. Que ce soit du coté de l’État, de l’opposition, de la société civile. On ne peut pas comprendre à plus d’un demi-siècle d’investissement dans l’éducation. Que le Sénégal en soit à ce niveau de développement. Alors que ceux qui était formé dans l’enseignement étaient sensés apporter des solutions pour le développement de notre pays. Pour qu’on ait la possibilité d’avoir de grandes infrastructures pédagogiques, techniques et scientifiques. Pour qu’on soit en mesure de donner des bourses aux apprentis de l’éducation et de pouvoir le supporter. C’est en ce sens que l’éducation est sensé avoir de la défense. Alors les questions que je me pose sont : Qu’est ce qu’on doit appeler la qualité dans l’enseignement ? Est ce que la qualité se limite seulement à l’expression ou à la théorie ? Comment distinguer la bonne qualité de l’éducation aux taux d’alphabétisation si on se refaire au parcourt du système éducatif sénégalais. ? Voici à mon avis  les questions que doivent développer l’Etat et les acteurs du système  éducatif.

Elimane Kane

oeildakar

oeildakar

77 923 37 00 / 77 746 74 57 redaction@oeildakar.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *