Contribution : Du marquage à la culotte: ASSOME retrouvée à Ziguinchor par SONKO

15 236

Qui poursuit qui ? Peut-on se demander quand Mme le ministre du commerce et des PME Assome Aminata Diatta et le leader du Pastef Ousmane Sonko se retrouvent à Ziguinchor au même moment et dans le même contexte comme s’ils s’étaient passés le mot. Simple coïncidence ou hasard des calendriers?
C’est aux yeux de certains analystes une ferme décision pour l’opposant du pouvoir à ne plus laisser un centimètre carré de périmètre libre dans la région de Ziguinchor à sa soeur rivale du Blouf. En tout cas à l’analyse, des actes ont de quoi présenter dans les consciences des hommes des similitudes troublantes.
Après donc Keur Massar à Dakar où la visite du ministre du commerce et des PME auprès des populations victimes des inondations a été suivie d’une descente sur les mêmes lieux, pour la même cause et dans les mêmes formes de Ousmane Sonko, le coup est réédité en Casamance. Si bien qu’ils sont nombreux les observateurs à s’intéresser à ces mouvements qui ont l’air d’un marquage à la culotte de la part du patron du Pastef.
Nos antennes fixées dans la capitale du Sud nous renseignent d’ailleurs que si Assome Aminata Diatta a atterri à Ziguinchor l’après midi de ce jeudi, Sonko à son tour y est arrivé vendredi. On apprend de sources concordantes également que la première arrivée sur les lieux est en visites des sinistrés après le passage de fortes pluies qui ont laissé sur leur passage des victimes actuellement dans une désolation totale.
N’empêche, certaines sources nous apprennent que Ousmane Sonko serait à Ziguinchor pour une visite privée. Vrai où faux, on en saura davantage.
Mais si l’on s’en tient objectivement aux faits, la vérité est que jamais le leader de Pastef ne s’est senti aussi secoué et ébranlée qu’il ne l’est aujourd’hui dans cette partie de la Casamance qu’il croyait avoir fini de faire sa chasse gardée.
Des investigations menées, il nous revient que les derniers déplacements de Assome sillonnant la région de Ziguinchor en profondeurs ont été soldés par des debauchages de responsables de Pastef au profit de la mouvance présidentielle. Le dernier déplacement en date aura d’ailleurs été la pénétration de l’université Assane SECK de Ziguinchor par le ministre du commerce et des PME au prétexte des formations professionnelles offertes aux centaines de jeunes et de femmes. A cela, s’y est ajoutée la forte mobilisation des femmes de Bignona aux allures d’une véritable démonstration de force en pleine periode de la pandémie de la Covid-19. Lesquelles activités politiques ont été vigoureusement critiquées en son temps par les responsables locaux de Pastef qui menaçaient de porter plainte à la Aline du Sud, accusée qu’elle a été de violer l’arrêté du ministre de l’intérieur interdisant disaient-ils « les rassemblements et autres attroupements ». Au fond,, le rapport de force politique que Assome oppose depuis un certain temps avec hargne à Sonko partout sur ce terrain est à la fois irritant et déroutant. De quoi saper le moral des troupes de plus d’un patriote. Et les attaques orientées contre elle par les partisans du leader de Pastef sont le sentiment d’une colère « maquillée », expression d’une perte de sérénité liée à une saignée des bases dont sont victimes les lieutenants de Sonko au moral très bas.
Même si elle a commencé par Ziguinchor, on nous apprend que Mme le ministre du commerce et des PME dans le déroulement de son agenda compte faire le tour de tous les sinistrés quelque soit la localité. Du Blouf aux Kalounayes en passant par le Fogny, le Djiragone et le Kassa, les populations attendent Assome Aminata Diatta accompagnée d’autorités administratives et des services techniques. Elle tient à apporter le soutien de l’Etat sans distinction aux populations concernées. Car c’est la Casamance qui a connu des dégâts après le passage des pluies qui se sont abattues ces dernières 72 heures sur l’étendue du territoire.

Ousmane Camara

Les commentaires sont fermés.