La sortie musclée de Leonardo pour dénoncer la «négativité» autour du Paris SG

0 784

Le directeur sportif du Paris SG a voulu évacuer la pression autour du club à quelques jours du choc de Ligue des champions face au Borussia Dortmund.

«On ne joue pas à la vie, à la mort contre le Borussia»: à 9 jours du 8e de finale aller de Ligue des champions à Dortmund, le directeur sportif du Paris SG, Leonardo, a cherché dimanche à éloigner le spectre d’une possible nouvelle élimination précoce sur la scène européenne.» «Si on perd, on essaiera l’année prochaine», a dit le directeur sportif du Paris SG au micro de Canal+ après la victoire 4-2 contre Lyon en clôture de la 24e journée de Ligue 1, alors que le club de la capitale reste sur trois éliminations en 8e de finale de la plus prestigieuse compétition européenne.

«Je dis seulement qu’on commence à créer de la négativité (autour du club, ndlr). On doit sortir de cela»

Très offensif, le dirigeant sud-américain a aussi tenu à protéger le vestiaire contre le climat de «négativité» qui entoure le club selon lui, sans toutefois citer les médias comme responsables. «Il y a toujours le 8e de finale de Ligue des champions qui arrive et c’est toujours le même process. Je veux comprendre pourquoi. L’équipe est première avec 12 points d’avance et on a fait quasiment le maximum de points en Ligue des champions. On a un effectif incroyable et il y a cette préoccupation des 8es de finale de Ligue des champions. On ne joue pas la vie et la mort contre le Borussia Dortmund, on joue un match de football. Si on gagne, c’est bien, et si on ne gagne pas, on continuera à jouer et à grandir. On est tranquille et on doit l’être. Je dis seulement qu’on commence à créer de la négativité (autour du club, ndlr). On doit sortir de cela», a expliqué le dirigeant brésilien.

L’incroyable «remontada» infligée par Barcelone en 2017 (victoire parisienne 4-0 à l’aller, défaite 6-1 au retour) et le «comeback» de Manchester United en 2019 (victoire parisienne 2-0 à l’aller, défaite 3-1 au retour) sont dans toutes les têtes alors qu’approche le déplacement parisien à Dortmund, une équipe qui s’est renforcée cet hiver avec le recrutement du prodige norvégien Erling Haaland. Les Parisiens, eux, ménagent leur crack Neymar, blessé lors des huitièmes de finale pour ses deux premières saisons parisiennes et en tribune dimanche à cause d’une blessure aux côtes, a priori sans gravité. Il devrait d’ailleurs pouvoir rejouer avant le déplacement en Allemagne.

Leonardo encense aussi Neymar et défend Mbappé

«On doit sortir de cette situation de Si on perd, on est mort», a rajouté le Brésilien qui a profité de cette habile sortie médiatique pour défendre Kylian Mbappé après la polémique de son désaccord avec Thomas Tuchel lors de sa sortie du terrain face à Montpellier. Le Brésilien considère que l’attaquant tricolore a fait l’objet d’attaques «au niveau personnel». «Ca me gêne d’avoir entendu dire que c’était un enfant gâté. C’est une personne adorable et un joueur fantastique»,a renchéri l’ancien international qui a eu quelques mots aussi pour Neymar, «un joueur extraordinaire».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.