add share buttons

Assane Lopy, le « jeune milliardaire » de facebook, tombe encore dans une sale affaire

Libération est en mesure de révéler qu’Assane Lopy, qui a été récemment élargi de prison, a été encore arrêté dans une rocambolesque affaire d’association de malfaiteurs, de vol de données, fraude bancaire, complicité et recel de malfaiteurs. 10 suspects ont été interpellés à la suite d’une enquête de la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité (Dsc). La victime n’est autre qu’Abdoul Wahab Bengeloune du mouvement « Wahab Président », dont le gorille-un faux gendarme- et le vigile sont mêlés à cette affaire. Une enquête mouvementée lors de laquelle le nommé Mahmoud Ba Sall n’a pas hésité à foncer avec sa 4X4 sur les policiers pour faciliter l’évasion spectaculaire de Djibril Kébé dit « Papy » alors que ce jeune très connu dans les boîtes des Almadies, était déjà en position de garde à vue. Révélations exclusives.

En 2017, il avait défrayé la chronique après avoir été arrêté pour fraude sur des cartes bancaires. Mais ceux qui croyaient qu’Assane Lopy, qui a fait plusieurs mois de prison dans le cadre de cette affaire, s’était assagi, se trompent et pour cause. Selon les informations de Libération, il a été arrêté en même temps que les nommés Dame Thiam, Mouhamadou Sambou, Modou Dia, Papa Babacar Touré, Papa Ibrahima Touré, Mahmoud Ba Sall, Fallou Sylla, Ousmane Dione et Saliou Diallo, pour des faits similaires. Depuis mardi 30 avril, ils ont été mis à la disposition du Procureur de la République.

Tout commence lorsqu’Abdou Wahab Benjeloune, président du mouvement « Wahab Président » porte plainte en constatant que ses cartes bancaires de la Cbao et de la Sgb ont été utilisées frauduleusement sur des sites marchands établis en France. Il est apparu qu’au courant de la journée du 10 avril 2019, il a reçu des sms de sécurité de la Cbao lui signifiant que des achats en ligne ont été effectués à partir de sa carte bancaire (Visa Premier) et que lesdits achats ont été faits sur les sites  tels que EMMAYLI, fnac.sn, Lacoste, redoute, SSP 26 MERCANNET, boohoo.com, Jules 0600 et Persol.com à partir de ses cartes bancaires pour un montant de plusieurs millions de Fcfa.

Selon toujours ses propos, la Cbao et la Sgbs l’ont contacté et l’ont averti qu’elles avaient remarqué des mouvements inhabituels sur les relevés de ses comptes. Ainsi, les deux banques lui ont envoyé des mails en lui demandant s’il était à l’origine de toutes ces transactions en ligne. Ce qui l’a alerté.

Les cartes Cbao et Sgbs du leader de « Wahab Président » pompés 

Poursuivant, le plaignant a déclaré que les seules personnes qui ont accès à ses cartes bancaires sont en l’occurrence son chauffeur, son garde rapproché, qui s’est présenté à lui comme un gendarme en exercice ayant pris ses congés durant la période  post-électorale et sa femme de ménage. Continuant, Abdou Wahab Bengeloune a soutenu que son véhicule de marque Range Rover étant équipée d’un GPS, il a remarqué deux déplacements qui pourraient avoir un lien avec les faits, effectués à son insu par son garde du corps Mouhamed Sambou, le lundi 08 avril 2019, de 21heures à 21heures 44 minutes.  En effet, sa voiture a quitté l’olympique Club pour se rendre à la cité Keur Gorgui avant de revenir sur le point de départ. Un autre trajet de la cité Keur Gorgui à 00heures 47 pour aller vers Yoff  Ndeugane sans mon consentement.  Les investigations menées ont permis de savoir que les achats ont été effectués aux noms des ressortissantes sénégalaises dénommées Mame Marie Diop et Ndièmé Faye, établies respectivement en France et au Maroc à travers des sites marchands en ligne. Une fois les produits récupérés, elles les expédiaient au Sénégal via GP. La poursuite des investigations a permis de savoir qu’elles agissent pour le compte des nommés Dame Thiam, Abdoulaye Sané, vigile de la victime et Mouhamadou Sambou, son chauffeur. Abdoulaye Sané a été localisé au domicile Bengeloune et a profité du manque de vigilance des fonctionnaires de police venus le remettre une convocation pour prendre la fuite.

Le « gorille » de « Président Wahab » était aussi un faux gendarme

Une perquisition effectuée au niveau de la chambre qu’il partage avec Mouhamadou Sambou dans le domicile d’Abdou Wahab Bengeloune a permis de trouver une tenue treillis de couleur verte avec tous les attributs de la Gendarmerie Nationale. Les investigations menées ont permis d’interpeller et d’entendre sur les faits, Dame Thiam qui a déclaré qu’au courant du mois d’avril Abdoulaye Sané dit « Zale », l’aa contacté au téléphone tard dans la nuit vers une heure du matin et lui a déclaré qu’il voulait le voir d’urgence.  Sur ce, il lui a fixé un rendez-vous vers 18 heures, le lendemain dans un jardin à Ouest Foire. Comme convenu, il est venu au lieu du rendez-vous accompagné de Mouhamadou Sambou. D’après ses propos, Abdoulaye Sané lui a affirmé qu’il voulait effectuer des achats en ligne et lui a montré les images de deux cartes bancaires respectivement de la Cbao et de la Sgbs de Bengeloune. Des mêmes suites, il lui a déclaré qu’il connait un ami dénommé Djibril Kébé alias « Papy Kébé», domicilié à Ouakam qui s’y connait et qui pourrait les aider à effectuer les achats en ligne. Ainsi, le nommé Abdoulaye Sané lui a envoyé via Bluetooth les images des deux cartes bancaires précitées. Poursuivant, Dame Thiam ajoute avoir contacté via WhatsApp le Papy Kébé et lui a transféré les images des deux cartes bancaires. Le lendemain, il a rappelé l’a rappelé  pour prendre des nouvelles et ce dernier lui a dit qu’il a tenté de faire les achats en ligne à partir de ces cartes mais en vain. Sans désemparer, Papy Kébé l’a mis en rapport avec Sidy Ndiaye Sarr, qui selon ses propos est expert en la matière.  Ce dernier qui se trouve présentement au Maroc est impliqué dans une affaire pendante à la Division spéciale de lutte contre la cybercriminalité suite  à une plainte déposée par un certain Ndiouck pour des faits similaires. Après être resté plusieurs jours sans nouvelles, il a allégué avoir contacté à nouveau le nommé Papy Kébé qui lui a dit que les achats n’ont toujours pas été effectués.

Bamboula au Radisson et au King Fahd 

N’empêche, les constations effectuées à partir du compte Instagram de Dame Thiam ont permis de remarquer que Papy Kébé a publié le dimanche 21 avril 2019 sur son statut Instagram des vidéos en compagnie d’Assane Malick Lopy  à bord d’un véhicule et sur d’autres vidéos aux hôtels Radisson Blue et King Fahd Palace.  Une souricière a été tendue à Mouhamadou Sambou à la Rue 6. Entendu, il a réfuté en bloc toutes les déclarations de Dame Thiam. En effet, il a reconnu avoir raccompagné Abdoulaye Sané lors d’une rencontre avec  Dame Thiam sans pour autant connaitre l’objet de leur rendez-vous. Aussi, il a soutenu n’avoir jamais volé ou utilisé les cartes bancaires de son patron Abdou Wahab Bengeloune à des fins frauduleuses. Sur la question de la tenue et les attributs de la Gendarmerie Nationale retrouvée dans la chambre qu’il occupe, il a déclaré qu’il n’en est pas le propriétaire. Elle appartient à son frère Omar S., gendarme titulaire servant à la Légion d’Intervention (Lgi) de Mbao, qui passait parfois la nuit avec lui chez Abdou Wahab Bengeloune. A l’occasion, il y laissait des vêtements et des tenues. Il a ajouté qu’il ne s’est jamais présenté comme un gendarme en exercice. Une version qui ne tient pas la route. Djiby Kébé alias Papy Kébé a été interpellé par la suite et conduit à la Cité police, siège de la Dsc. Entendu, il a déclaré avoir connu Dame Thiam depuis l’année 2017 alors qu’ils étaient en position de gardé à vue dans les locaux du commissariat central de Dakar pour des motifs différents. Sur ce, au cours de leurs discussions dans la cellule de gardé à vue, Dame Thiam lui a dit qu’il était poursuivi pour des faits de retraits frauduleux avec chèque. Contrairement à lui qui été interpellé pour des faits de fraude sur les épreuves de baccalauréat. A la sortie de prison, ils ont gardé le contact en discutant souvent par le canal de WhatsApp. Djibril Kébé a allégué  encore que Dame Thiam lui a envoyé fortuitement par le canal de WhatsApp des images de deux cartes bancaires (Cbao et Sgbs) avant de le contacter directement au téléphone aux environs de 21 heures pour lui dire qu’il voulait le numéro de téléphone de Sidy Ndiaye Sarr qui vit actuellement au Maroc pour qu’il les aide à effectuer frauduleusement des achats en ligne.

Comment Lopy est tombé 

Par la suite, il a déclaré avoir joint Sidy Ndiaye Sarr et ce dernier lui a demandé de le faire parvenir lesdites cartes via WhatsApp. Mais, le lendemain Sidy Ndiaye Sarr l’a joint pour lui dire d’appeler le nommé Dame Thiam pour qu’il lui envoie la photocopie de la pièce d’identité de la victime pour que le retrait soit effectué.  Poursuivant, il a déclaré qu’à sa grande surprise, Sidy Ndiaye Sarr  l’a encore appelé pour lui signifier qu’il allait dénoncer le Dame auprès du plaignant parce qu’il ne voulait pas mettre sa vie en danger. Quelques jours après, Dame Thiam lui a confié qu’il n’avait pas confiance à Sidy Ndiaye Sarr.  Ayant peur d’être épinglé, Djibril Kébé lui aurait sommé de se débarrasser de sa puce téléphonique par mesure de sécurité.  L’exploitation du téléphone portable de Djibril Kébé a permis de constater sur le fil des discussions via WhatsApp avec le nommé Modou Dia, les photos des cartes Sgbs et Cbao appartenant à bdou Wahab Bengeloune. Il a été également découvert une autre carte bancaire (Visa) de la Boa appartenant à la dame Seynabou S. C.  et des captures d’écran de confirmation d’une réservation garantie par carte de crédit dans différents hôtels de la place.

Sur ses relations avec Assane Malick Lopy et Modou Dia, il a soutenu qu’ils entretiennent des relations amicales. Concernant la vidéo faite dans les suites à l’hôtel Radisson Blue, il a déclaré avoir été invité par son Modou Dia qui était en charge de tous les frais. Les investigations effectuées ont permis de cueillir Assane Lopy à la Cité Mixta.  Suite à une souricière qui lui a été tendue, le récidiviste  a été interpellé près du jardin de la cité dans un appartement meublé où les enquêteurs ont trouvé d’autres individus en l’occurrence Saliou Diallo, Fallou Sylla et Ousmane Dione Interpellé sur la provenance des diverses cartes trouvées dans son sacoche, Saliou Diallo a d’abord répondu être le gérant dudit appartement meublé avant d’expliquer que ce sont les clients qui prenaient en location le lieu qui l’ont oublié dans la chambre. Quant à Fallou Sylla, il a dit que ce serait le détenteur de la ligne 78 531… dont il ignore son identité qui lui a envoyé fortuitement dans son compte WhatsApp une carte bancaire Gim UEMOA sans son consentement afin de le demander s’il connaissait réellement quelqu’un qui pourrait l’aider à effectuer des achats en ligne à partir de cette carte. Il aurait répondu par la négative. Depuis lors, dit-il, il n’a pas continué à discuter avec cet individu. Des légendes…

Une évasion spectaculaire comme dans les films  

Assane Lopy quant à lui, a déclaré n’avoir connu que le nommé Djibril Kébé  dit « Papy» qui se trouve être son ami depuis qu’il est sorti de prison. Selon ses dires, ce dernier avait passé une commande de deux (02) Joggings pour un montant de 85 000 FCFA à l’unité dans sa boutique de vente en ligne dénommée « Luxury Boutique Design ». Interrogés sur les vidéos dans lesquelles, il était avec Djibril Kébé  abord d’un véhicule et aux hôtels Radisson Blue, Lopy a expliqué qu’il était dans la même voiture que lui parce que ce jour-là, ils se sont rencontrés hasardeusement dans l’appartement meublé de Saliou Diallo sis à Mixta. Par la suite, en rentrant chez lui, le « Papy » l’a  déposé aux Mamelles pour prendre ses affaires. Interpellé sur ses liens avec Sidy Ndiaye Sarr, il a indiqué que lorsqu’il était sorti de la prison, ce dernier l’a contacté via WhatsApp sur sa ligne 77 459 65 50 pour l’informer qu’il est retourné au Maroc. Ceci étant, il a soutenu qu’il était dans un business licite et qu’un de ses amis milliardaires qui avait laissé sa fortune sur des comptes offshore avait besoin de personnes qui auraient des comptes en France. Sur ce, il lui a envoyé toutes les formalités requises pour ouvrir des comptes. Ainsi, pour vérifier l’authenticité de ces allégations, soutient-il, il a transféré via WhatsApp le fil de leur discussion à son ami basé en France dénommé Mogasio, pour connaitre son point de vue sur ce business. Selon toujours ses propos, après vérification et les doutes qu’il avait dans sa tête, il a décidé de rompre définitivement tout contact avec lui et de se concentrer sur ses activités commerciales car il ne voulait plus s’impliquer dans des situations atténuantes. Pour terminer, il a précisé qu’il ne connait pas le sieur Wahab Bengeloune et il ne s’est mêlé ni de près et ni de loin sur cette affaire.

Mahmadou Sall Ba embarque « Papy » et fonce sur les policiers après une bagarre générale…

En compagnie de Djibril Kébé dit Papy qui se trouvait déjà en position de garder à vue, les enquêteurs ont effectué un transport au niveau de la plage de Mamelles pour appréhender Modou Dia. Mais lorsque les enquêteurs ont voulu interpeller ce dernier, les individus qui étaient en sa compagnie à savoir Pape Ibrahima Touré, Pape Babacar Touré et Mahmoud Sall Ba se sont opposés farouchement aux fonctionnaires de police  jusqu’en venir en main avec eux. Au cours de cette bagarre, Mahmoud Sall Ba a aidé « Papy », déjà en garde à vue, à prendre la fuite à bord d’un véhicule « Ford Escape ». Pire, Mahmoud Fall Ba a foncé sur les policiers avant de disparaître dans la nature avec le fugitif. Il sera arrêté plus tard à la suite d’une souricière au niveau de l’agence où il avait loué la voiture. Malgré la constance des faits, il assure que « Papy » n’était pas dans la voiture avec lui. Ce dernier est sous le coup d’un avis de recherche national…

Cheikh Mbacké Guissé

oeildakar

77 923 37 00 / 77 746 74 57 redaction@oeildakar.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *